atelier piece unique

Vivez l'aventure artistique

Découvrez les dernières œuvres mises en vente.
Suivez-nous !
Panier
  • Le panier est vide.
Back to top
 

Cécile COUTANT

Artiste peintre

Partager mes sensations à travers l’Art est une joie quotidienne.

Voir ses oeuvres

Son parcours

Née en 1964, Cécile Coutant est une artiste peintre française. Elle débute sa carrière à Nantes en tant que créatrice de robes de mariées et de vêtements pour enfants. Elle poursuit dans cette voie à Lisbonne, où elle crée sa propre marque. De retour en France, elle s’installe à Paris, et débute une formation artistique à l’Atelier Libre des Peintres des Yvelines, et à l’atelier de Géraldine Gall. Par la suite, elle débute une formation en arts plastiques à la Sorbonne et crée son propre atelier. Ses oeuvres puisent dans le vivant et la recherche des émotions. L’univers de l’artiste est marqué par l’expressionnisme, avec un travail sur les corps, jouant sur les contrastes et les couleurs. Elle privilégie les cadrages en très gros plan de visages humains ou de têtes d’animaux. Pour cette coloriste, il est non seulement urgent de peindre, mais tout aussi légitime d’être dans la sensualité et le chatoiement des couleurs. Elle cherche la confrontation avec la forme et provoque l’accident dans ses compositions pour se rattraper in-extremis. Le travail de Cécile Coutant est régulièrement exposé en France. L’artiste a également exposé au Brésil et au Portugal.

REportage VIdeo

Sa philosophie

Résolument peintre, Cécile Coutant a toujours aimé poser les questions sans fioritures. Sa peinture reflète ce caractère bien trempé. Elle commence par une période marquée par expressionnisme, avec un travail sur les corps, jouant sur les contrastes et les couleurs. Elle privilégie les cadrages en très gros plan de visages humains ou de têtes d’animaux qui paraissent demander grâce. Elle revisite l’expressionnisme d’une façon très « Matissienne », trouvant des réponses souvent surprenantes à ses questionnements. Pour cette coloriste, il est non seulement urgent de peindre, mais tout aussi légitime d’être dans la sensualité et le chatoiement des couleurs. Elle cherche la confrontation avec la forme et provoque l’accident dans ses compositions pour se rétablir in-extremis ! Cet état d’esprit mène à des chemins imprévisibles. Après s’être attachée à l’humain, empruntant à Matisse son goût de la couleur et de la synthèse des formes, elle a décidé de peindre des trophées de cerfs, de les orner de couleurs vives et décalées. Passant des Vanités humaines aux Vanités animales, elle exorcise ainsi une peur ancestrale. Comme le cerf aux abois, traqué dans la forêt et qui ne peut échapper à son sort, Cécile Coutant ne peut se soustraire à la peinture.